L'aviation et l'environnement

L’environnement devient un sujet de plus en plus en vue au Canada.  Les aéroports du Canada font déjà leur part pour être des organisations socialement responsables. 

Au Canada, les projets de construction aéroportuaire sont réalisés de manière à récupérer et à réutiliser le maximum de matériaux d’ouvrages démolis pour faire place à des installations modernisées ou agrandies.  Les technologies les plus récentes en chauffage, en ventilation et en climatisation sont employées afin d’améliorer l’efficacité énergétique de toute nouvelle installation.  Les produits chimiques, comme le glycol servant au dégivrage des aéronefs, sont utilisés de façon très responsable pour minimiser leur impact sur l’environnement.

L’aviation et les émissions

Bien que l’aviation soit une industrie représentant une énorme valeur économique pour le Canada, les aéroports du pays reconnaissent aussi que cette industrie a un impact sur l’environnement, bien que cet impact ne soit estimé qu’à 2 % des émissions du monde entier.

À mesure que le transport aérien continue de croître, le secteur canadien de l’aviation prend des mesures pratiques et proactives pour limiter les émissions et leur impact sur l’environnement.  Qu’il s’agisse d’aéronefs consommant moins de carburant ou de changements opérationnels visant à réduire les temps de roulage au sol, les intervenants du secteur canadien de l’aviation travaillent tous ensemble pour réduire l’impact de l’aviation.

Les aéroports du Canada s’efforcent aussi à dissiper les mythes qui entourent l’impact de l’aviation sur l’environnement.
Quelques faits :

  • L’aviation ne représente que 2 % des émissions mondiales de CO2 provenant de combustibles fossiles. Selon les prévisions, ce taux n’atteindra que 3 % d’ici 2050.
     
  • À 23 %, les transports sont ex aequo avec l’agriculture en termes d’émission de gaz à effet de serre, après les secteurs de l’énergie et de l’utilisation des sols.
     
  • L’aviation ne représente que 12 % des émissions de CO2 de tous les modes de transport, contre 76 % pour le transport routier.
     
  • Quelque 80 % des émissions de gaz à effet de serre proviennent des vols passagers de 1 500 km ou plus, pour lesquels il n’y a pas d’alternative pratique.
     
  • L’efficacité énergétique des aéronefs d’aujourd’hui est 70 % supérieure à celle des aéronefs d’il y a 40 ans.  De plus, l’efficacité énergétique a augmenté de 20 % au cours des 10 dernières années seulement.

Le CAC appuie activement les activités d’Enviro.Aero

L’Airports Council International, qui est le partenaire international du CAC, appuie activement le site Web d’Enviro.aero.

Il existe de nombreux mythes et contre-vérités au sujet de l’impact de l’aviation sur l’environnement. Le site Web d’Enviro.aero, qui a été créé pour rétablir les faits, contient des informations détaillées sur le changement climatique, sur l’impact environnemental de l’aviation, ainsi que sur les progrès réalisés au cours des 50 dernières années pour réduire les émissions. Il fournit également des informations sur les programmes de crédits d’émission de carbone et d’échange de droits d’émission.

Enviro.aero a été mis en place par l'Air Transport Action Group. L’ATAG est la seule organisation mondiale qui rassemble des organisations et des entreprises de l’industrie du transport aérien qui se sont engagées à améliorer leurs infrastructures et à relever les défis environnementaux de l’industrie. Ses membres comprennent des transporteurs aériens, des aéroports, des constructeurs, des fournisseurs de services de navigation aérienne, etc.