Les aéroports du Canada

Jusqu’aux années 1990, les aéroports du Canada étaient détenus, exploités ou subventionnés par le gouvernement fédéral par le biais de Transports Canada.  En 1992, la gestion de ces aéroports a été transférée à des administrations aéroportuaires locales, dans le cadre d’une initiative gouvernementale qui est devenue la Politique nationale des aéroports (PNA).

Aujourd’hui, la plupart des aéroports du Canada sont exploités par des administrations  aéroportuaires sans but lucratif et sans actions. Ces administrations sont mandatées pour fonctionner comme entreprises autonomes et pour faciliter le développement économique de collectivités locales.  L’industrie canadienne du transport aérien est fondée sur un système de financement par l’usager, et elle n’est pas subventionnée par les contribuables.

En vertu de la Politique nationale des aéroports de 1994, tous les aéroports des capitales nationale, provinciales et territoriales, de même que les aéroports qui accueillent plus de 200 000 passagers annuellement, sont désignés aéroports du Réseau national d’aéroports (RNA).  Par cette politique, le gouvernement fédéral voulait conserver la propriété de ces aéroports tout en transférant leur gestion et leur entretien à des entités locales.

En 2003, les 25 aéroports du RNA étaient gérés par des administrations locales.  Ce transfert comportait non seulement la responsabilité financière de l’exploitation d’un aéroport, mais aussi la responsabilité de faire les investissements requis pour maintenir et augmenter les infrastructures aéroportuaires. Les aéroports du Canada ont assumé la responsabilité de s’assurer que ces portails essentiels au commerce soient prêts pour les générations à venir, et ont engagé plus de 14 milliards de dollars en améliorations de leurs infrastructures pour réaliser cet objectif.

En vertu de baux à long terme avec le gouvernement fédéral, les aéroports gérés par des administrations aéroportuaires sont gouvernés par des conseils de représentants non élus mais nommés par des gouvernements locaux, provinciaux/territoriaux et par le gouvernement fédéral, de même que par des groupes d’affaires et d’autres parties intéressées.

Les aéroports du RNA sont administrés selon les principes de gouvernance et d’imputabilité publique qui font partie des baux aéroportuaires. Ces principes énoncent les mandats des aéroports, établissent la composition de leurs conseils d’administration, prévoient des forums de consultation publique, et imposent des mécanismes de transparence pour la déclaration de données financières et d’exploitation au public.

Aéroports du RNA

Aéroport international de Calgary
Aéroport de Charlottetown
Aéroport international d’Edmonton
Aéroport du Grand Fredericton
Aéroport international de Gander
Aéroport international Robert L. Stanfield de Halifax
Aéroport d’Iqaluit
Aéroport international de Kelowna
Aéroport international de London
Aéroport international du Grand Moncton
Aéroport international de Mirabel (Montréal)
Aéroport international Pierre Elliott Trudeau (Montréal)
Aéroport international d’Ottawa
Aéroport de Prince George
Aéroport international Jean Lesage (Québec)
Aéroport international de Regina
Aéroport international de St. John’s
Aéroport de Saint-Jean
Aéroport international John G. Diefenbaker de Saskatoon
Aéroport international de Thunder Bay
Aéroport international Lester B. Pearson (Toronto)
Aéroport international de Vancouver
Aéroport international de Victoria
Aéroport international de Whitehorse
l'aéroport international James-Armstrong-Richardson de Winnipeg
Aéroport de Yellowknife

Les aéroports qui ne font pas partie du RNA sont exploités par des administrations locales et provinciales

La propriété et l’exploitation des aéroports qui ne font pas partie du RNA ont été offertes à des autorités locales.  Plusieurs des ces aéroports sont gérés par des administrations ou des commissions aéroportuaires locales, tandis que d’autres sont gérés directement par les municipalités.

Enfin, plusieurs aéroports canadiens sont détenus et exploités par des gouvernements provinciaux et territoriaux.  Ces aéroports, qui desservent principalement des régions éloignées ou nordiques, comprennent des aéroports administrés par le Manitoba, l’Ontario, la Saskatchewan, le Yukon, les Territoires du Nord-Ouest et le Nunavut.

Dans la cadre de la dévolution de petits aéroports à des administrations locales, le gouvernement fédéral a créé le Programme d'aide aux immobilisations aéroportuaires (PAIA) pour aider ces petits aéroports à réaliser des projets essentiels liés à la sécurité de leurs infrastructures  Ces aéroports desservent moins de 200 000 passagers annuellement.

Tous aéroports du Canada partagent le même objectif, c’est-à-dire de servir les intérêts des collectivités qu’ils desservent aujourd’hui et dans les années à venir.