La Chambre de commerce du Canada appuie les voyageurs aériens, les expéditeurs et l’économie canadienne

Sept 24, 2018

La Chambre de commerce du Canada (CCC), la plus importante et plus influente association d’affaires du Canada, a adopté plusieurs résolutions liées au transport aérien lors de son assemblée générale annuelle aujourd’hui.

Trois résolutions en particulier concernaient les aéroports du Canada dans les secteurs suivants en vue de faciliter la circulation des voyageurs et des marchandises par le biais du réseau de transport aérien du Canada. Ces résolutions visent à repenser la façon dont le gouvernement fédéral envisage – et élabore – la politique du transport aérien :  

1) Appuyer les aéroports internationaux du Canada (transports publics entre les aéroports et les villes),

2) Normes relatives au contrôle de sécurité des passagers aériens et au service des douanes (normes mondiales relatives au temps d’attente aux contrôles de sécurité), et

3) Fonds national des corridors commerciaux (accroître le financement octroyé au FNCC). 

Ces résolutions feront partie de programme des politiques de la Chambre de commerce du Canada pour les trios prochaines années.

«Nos dirigeants d’entreprises et municipaux reconnaissent que leurs aéroports sont des actifs essentiels – leur porte d’entrée pour la croissance et les perspectives économiques – et, grâce à ces résolutions, ils veulent s’assurer que le gouvernement fédéral appuie la croissance et la viabilité des aéroports», a déclaré le président du CAC et directeur de l’Aéroport international de Kelowna, Sam Samaddar. «Les aéroports du Canada apprécient la vague de soutien des chambres de commerce de partout au pays. Si le gouvernement fédéral adopte ces résolutions, celles-ci permettraient d’améliorer l’expérience des voyageurs et la possibilité d’atteindre les objectifs économiques régionaux et nationaux.»

«Depuis 1992, les aéroports du Canada ont investi eux-mêmes 25 milliards de dollars dans leurs infrastructures afin d’améliorer l’expérience des voyageurs, diversifier les services et assurer une marge de croissance pour répondre à la demande», a déclaré le président du CAC, Daniel-Robert Gooch.  «Les aéroports du Canada sont au service des voyageurs et ces résolutions appuient plusieurs recommandations des aéroports présentées au gouvernement fédéral concernant la façon dont ce dernier peut jouer un rôle positif dans la l’expérience des voyageurs.»

En plus de la collaboration des aéroports avec leurs chambres de commerce locales, le CAC a également discuté avec des membres du Conseil des grandes villes canadiennes (CGVC), un groupe composé de chambres de commerce à Brampton, Calgary, Edmonton, Halifax, Montréal, Toronto, Vancouver et Winnipeg.

À propos du Conseil des aéroports du Canada

Le Conseil des aéroports du Canada (CAC), la voix nationale des aéroports du Canada, compte 53 membres exploitant plus d'une centaine d'aéroports, dont tous les aéroports privés du Réseau national des aéroports (RNA) et plusieurs aéroports municipaux à l’échelle du pays. Les aéroports canadiens membres du RNA sont exploités de façon indépendante par des sociétés sans capital-actions qui réinvestissent tous leurs surplus financiers dans l’aéroport au profit des utilisateurs et de la collectivité.

Collectivement, les membres du CAC s’occupent de presque tout le fret aérien et le trafic international de passagers, et de 95 p. cent du trafic de passagers national.

Ils fournissent 194 000 emplois directs, 19 milliards de dollars au PIB national et 48 milliards de dollars en activité économique directe. Ils procurent également aux gouvernements municipaux, provinciaux et fédéral des recettes fiscales de 6,9 milliards de dollars chaque année.

- 30 -

Renseignements : 

Chris Phelan
(613) 560-9302, poste 12
chris.phelan@cacairports.ca