Le budget 2018 s’attaque à la forte demande attribuable à la croissance des voyageurs aériens pour des contrôles de sûreté et des services frontaliers

le 27 février 2018

Ce financement additionnel aidera à renforcer l’Agence des services frontaliers du Canada

le 27 février 2018 – Le Conseil des aéroports du Canada (CAC) a accueilli favorablement aujourd’hui l’allocation par le gouvernement fédéral d’un financement additionnel de 236 millions de dollars pour appuyer les contrôles de sûreté dans les aéroports. Ces fonds aideront l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien (ACSTA) à gérer les volumes croissants de passagers au cours de la prochaine année, mais les aéroports s’attendent à ce que les temps d’attente continuent d’être longs pour les contrôles de sûreté durant les périodes de fort achalandage jusqu’à ce que des réformes permanentes puissent être mises en place concernant le financement et la mise en œuvre du service.

«L’ACSTA joue un rôle essentiel pour assurer la sécurité des passagers aériens sur le territoire canadien. Les volumes de voyageurs ont augmenté de 6,3 p. cent l’an dernier et ces fonds appuieront les activités de l’ACSTA durant les mois achalandés à venir», a déclaré le président du CAC, Daniel-Robert Gooch. «Nous sommes de plus en plus conscients au Canada que nous pouvons mieux déplacer les passagers de façon plus efficiente et en leur offrant une expérience passager globale plus positive. Nous avons hâte de collaborer avec le gouvernement pour mettre en œuvre des réformes permanentes majeures à l’ACSTA au cours des prochains mois.»

Alors que le Droit pour la sécurité des passagers du transport aérien payé par chaque voyageur aérien canadien sert à couvrir les coûts associés au système canadien de sûreté aérienne, c’est le budget fédéral qui détermine chaque année la portion de cet argent que recevra l’ACSTA pour réaliser son mandat essentiel. La société d’État fédérale est responsable des contrôles de sûreté dans 89 aéroports, y compris les plus grands aéroports commerciaux du Canada.

Il faut une approche plus agile pour financer le service, afin que l’ACSTA puisse offrir un niveau de service amélioré dans un contexte de forte croissance du trafic aérien et d’une menace à la sécurité continuellement changeante. Les aéroports et les principaux transporteurs aériens du Canada ont présenté au ministre des Transports Marc Garneau une recommandation de niveau de service qui permettrait de contrôler 95 p. cent des passagers au départ dans les huit plus grands aéroports en moins de 10 minutes, et même plus rapidement pour les passagers en correspondance, et aucun passager n’attendra plus de 20 minutes.   
 

Financement des services frontaliers

L’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) est un autre important partenaire des aéroports du Canada. Le budget de 2018 accorde à l’ASFC 85 millions de dollars en financement additionnel pour l’exercice 2018-2019 afin de poursuivre ses activités existantes en vue d’appuyer le mandat de l’Agence. Ce montant s’ajoute à la somme de 173,2 millions de dollars pendant cinq ans pour aider le gouvernement à gérer la migration clandestine à la frontière.

«Au cours de la dernière année, les aéroports du Canada ont connu une croissance considérable au chapitre du trafic international – une croissance dans les deux chiffres sur certains marchés. L’ASFC a collaboré étroitement avec les aéroports pour gérer le volume accru de voyageurs grâce à des investissements conjoints dans des comptoirs et des améliorations dans le débit des voyageurs qui permettent d’améliorer l’expérience de voyage», a ajouté M. Gooch. «Ces fonds aideront l’ASFC et les aéroports à poursuivre cet important travail.»

Le budget alloue également 81,4 millions de dollars pendant cinq ans et 14 millions de dollars par année par la suite pour aider l’AFSC, Sécurité publique Canada et Transports Canada pour améliorer le Programme de protection des passagers.

 

À propos du Conseil des aéroports du Canada

Le Conseil des aéroports du Canada (CAC), une division d'Airports Council International-North America, est le porte-parole des aéroports du Canada. Ses 52 membres représentent plus de 100 aéroports, dont tous les aéroports privés du Réseau national d'aéroports (RNA) et beaucoup d’aéroports municipaux au Canada.

-30-

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Josee Curry
Conseil des aéroports du Canada
613-560-9302, poste 15
josee.curry@cacairports.ca