Les aéroports du Canada accueillent bien l’engagement du gouvernement fédéral à l’égard du secteur du transport aérien

le 19 mai 2017

MONTRÉAL – Les aéroports du Canada ont bien accueilli aujourd’hui l’engagement du ministre des Transports, Marc Garneau, auprès des aéroports et des transporteurs aériens sur une diversité de sujets, notamment l’expérience des voyageurs. Mais avec la forte croissance des volumes de passagers, les aéroports ont encouragé le ministre à réitérer son engagement concernant les contrôles de sécurité aux aéroports, qui est la plus importante source de plaintes de voyageurs aériens aujourd’hui. 

Lors d’une réunion avec le Comité permanent consultatif ministériel pour l’industrie aérienne tenue à Montréal plus tôt dans la journée, les aéroports du Canada ont souligné la forte croissance du volume de passagers, soit 5,4 % l’an dernier.  Le taux de croissance a été encore plus élevé dans plusieurs des grands aéroports internationaux les plus achalandés du Canada, ce qui a entraîné de longues files d’attente aux contrôles de sécurité et aux postes frontaliers de ces aéroports.

« Les aéroports du Canada travaillent en étroite collaboration avec nos partenaires transporteurs pour améliorer l’expérience des passagers », a déclaré Howard Eng, président du conseil du CAC, lors de la réunion qui a rassemblé des leaders du secteur aéroportuaire et du secteur du transport aérien du Canada. « La plus importante source de plaintes de voyageurs relève des responsabilités du gouvernement, soit l’expérience aux contrôles de sécurité et aux postes frontaliers de nos aéroports. » 

Avec une croissance robuste des voyages aériens prévue pour les prochaines années, les aéroports considèrent qu’il faut mettre en place, sans tarder, des niveaux de service pour les contrôles de sécurité par l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien (ACSTA) ainsi qu’un modèle de financement pour que les ressources de l’ACSTA croissent avec la demande. Les aéroports demandent aussi au gouvernement d’accélérer le déploiement de nouvelles technologies et de nouveaux processus, particulièrement ACSTA+, pour améliorer le flux et l’expérience des passagers tout en réduisant les coûts d’exploitation.

« Nous devons faire mieux », a dit Marc Garneau dans sa présentation ‘Transports 2030’ à Montréal en novembre dernier.  « En comparaison, d’autres pays qui nous font concurrence pour des services aériens internationaux, font beaucoup mieux. Par exemple, les temps d’attente en Allemagne, en France et en Belgique ne sont que de 10 minutes ou moins pour 90 à 95 % des passagers. Nous travaillons à établir des normes de service concurrentielles sur le plan international, ce qui permettra aux aéroports du Canada suivre le pas avec d’autre pays. »

L’an dernier, le ministre Garneau s’est engagé à étudier des innovations, de nouveaux équipements et de nouvelles technologies, ainsi que la gouvernance de l’ACSTA. Il a aussi indiqué que le gouvernement demandera à l’ACSTA d’être plus imputable pour un meilleur niveau de service grâce à un financement plus réactif et durable.

« À première vue, ce sont de bonne nouvelles. Des nombres record de voyageurs aériens viennent accroître le nombre de visiteurs de l’étranger, ce qui fait le bonheur des agences de tourisme et qui contribue des recettes fiscales pour le gouvernement.  Mais des changements structurels permanents au mode de contrôle des passagers et au financement de l’ACSTA sont nécessaires pour assurer un flux efficace des passagers dans les aéroports canadiens cette année », a dit Daniel-Robert Gooch, président du CAC. 

Au sujet du Conseil des aéroports du Canada

Le Conseil des aéroports du Canada (CAC), une division de l’Airports Council International-North America, est le porte-parole des aéroports du Canada.  Ses 51 membres représentent plus de 100 aéroports, incluant tous les aéroports privés du Réseau national d’aéroports (RNA), ainsi que de nombreux aéroports municipaux partout au pays.

Les aéroports membres du CAC traitent plus de 90 % du trafic aérien commercial au Canada et une part encore plus importante du trafic international. Le secteur du transport aérien du Canada emploie directement plus de 140,000 travailleurs, génère quelque 35 milliards en activité économique et contribue 7 milliards de dollars en taxes fédérales.

- 30 -

Pour plus d’information:      

Josée Curry
Conseil des aéroports du Canada
(613) 560-9302, poste 15
Josee.curry@cacairports.ca