Un financement et des réformes au niveau des contrôles constituent une évolution positive pour les passagers aériens

19 mars 2019

Les aéroports canadiens se réjouissent à l’idée d’un partenariat avec le gouvernement concernant des changements structurels permanents

OTTAWA, Ontario…Les aéroports du Canada ont salué aujourd’hui l’engagement du Gouvernement du Canada, dans le cadre du Budget 2019, d’investir dans l’amélioration des contrôles de sécurité dans les aéroports canadiens lors du prochain exercice financier du gouvernement, et se réjouissent à l’idée de mener des discussions avec le gouvernement sur une nouvelle structure corporative pour l’ACSTA.

Les aéroports canadiens cherchent à effectuer des changements structurels permanents sur la manière dont l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien (ACSTA) est financée sur une base régulière, afin qu’elle se conforme aux normes de service et que son financement soit davantage réactif aux volumes croissants de passagers. Dans le Budget 2019, le Gouvernement fédéral s’est engagé à apporter des fonds additionnels pour les contrôles de l’ACSTA cette année et a indiqué qu’il adoptera une législation afin de convertir l’ACSTA en une entité indépendante à but non lucratif.

« La circulation des personnes et des biens est essentielle aux flux d’échanges et commerciaux. Les passagers aériens méritent des parcours sûrs et confortables dans les aéroports du Canada, cela implique de pouvoir passer à travers les contrôles de sécurité rapidement et de manière professionnelle », a déclaré Daniel-Robert Gooch, président du Conseil des aéroports du Canada (CAC). « Cela fait longtemps que les aéroports canadiens demandent des réformes structurelles pour normaliser la structure du financement de l’ACSTA, afin d’assurer que l’organisation soit en mesure de mieux planifier sur le long terme et de répondre aux besoins des voyageurs pendant de nombreuses années. Comme cela est si souvent le cas, de nombreux détails restent à mettre au point pour assurer que la transition vers un nouveau modèle soit couronnée de succès, et améliore le service aux voyageurs tout en conservant les standards de sécurité élevés que nous avons aujourd’hui. »

Les grands transporteurs aériens et les aéroports du Canada visent un engagement de qualité de service pour les contrôles qui permettrait à 95 pour cent des passagers au départ des huit plus grands aéroports d’être contrôlés en moins de 10 minutes, et encore plus rapidement pour les passagers en correspondance, sans qu’un seul passager n’attende plus de 20 minutes dans un quelconque point de contrôle de l’ACSTA.

À propos du Conseil des aéroports du Canada

Le Conseil des aéroports du Canada (CAC) est le porte-parole des aéroports du Canada. L’organisation compte 53 membres exploitant plus d’une centaine d’aéroports, y compris tous les aéroports privés du Réseau national des aéroports (RNA) et de nombreux aéroports municipaux d’un bout à l’autre du pays. Les aéroports canadiens du RNA sont gérés indépendamment par des sociétés sans capital-actions qui réinvestissent le surplus dans l'aéroport au bénéficie des usagers des aéroports et de la communauté.

Ensemble, les membres du CAC gèrent la quasi-totalité du trafic de fret aérien et international de passagers du pays, et 95 % du trafic domestique de passagers.

Ils fournissent 194 000 emplois directs, contribuent à hauteur de 19 milliards de dollars au PIB national et à hauteur de 48 milliards de dollars à l’activité économique directe. Ils permettent en outre aux gouvernements municipaux, provinciaux et fédéral d’engranger 6,9 milliards de dollars de revenus fiscaux chaque année..

###

Contacts
Chris Phelan
(613) 560 9302 poste 12
Add the chris.phelan@cacairports.ca